Ensemble et Engagé·e·s pour gentilly

Patricia Tordjman 2020

Evocation n°5

Désenclaver Gentilly, toute une bataille

14 juillet 2000, ouverture de la passerelle du Cambodge. Couverture de l’A6 b, promenade de l’aqueduc, rénovation du Chap’. De la libre coopération entre communes à l’autoritarisme du Grand Paris.

Le 14 juillet 2000, les Gentilléens s’engagent sur la passerelle du Cambodge, en face de l’Eglise du Sacré Cœur, franchissent le périphérique et pique-niquent dans le parc de la Cité internationale Universitaire avec des parisiens et des étudiants de tous les pays. Evénement symbolique à plus d’un titre.

Il s’agit tout d’abord de célébrer le nouveau millénaire. Sur proposition de l’architecte Paul Chemetov, le long du méridien de Paris, de Dunkerque jusqu'à la frontière espagnole, des milliers d'arbres sont plantés. Le jour de la fête nationale, des pique-niques géants sont organisés sur ce parcours de plus de mille kilomètres.

Pour Gentilly, cette célébration revêt aussi une signification locale. Elle évoque les nouveaux objectifs et défis que relèvent ses habitants et ses élus : le désenclavement de la ville, sa rénovation urbaine et environnementale, la coopération intercommunale, la participation citoyenne et la coopération internationale. Ils seront au cœur des mandats de Patricia Tordjman qui devient maire en 2008 après Yann Joubert, successeur de Carmen Le Roux en 1997.

Evocations 5
53 KB
Evocations_5.pdf

Retrouvez la suite de l'évocation N°5

Evocations n 1
58.4 KB
Evocations_n_1.pdf

Retrouvez l'évocation n°1

Evocation 2
49.1 KB
Evocation_2.pdf

Retrouvez l'évocation n°2

Evocation 3 Yann Joubert
53.9 KB
Evocation_3_Yann_Joubert.pdf

Retrouvez l'évocation n°3

Evocations 4 1
48.9 KB
Evocations_4_1_.pdf

Retrouvez l'évocation n°4